Cœur de l'Est
Advertisement

Démon.jpg

Les "démons", dans le sens commun du terme, existent dans la culture asanaise. Ceux-ci, bien qu'ayant une représentation physique, sont majoritairement invisibles et ne manifestent leur existence que par des manifestations subtiles.

Ils ne sont pas à confondre avec les mononokes.

Description[]

Physiquement, ces êtres sont décrits comme géants, humanoïdes, possédant une crinière impressionnante et une apparence monstrueuse. Cette apparence semble n'être adoptée par les démons que lorsque ceux-ci n'ont pas besoin de masquer leur apparence vile. Il est dit que dans d'autres circonstances, ils peuvent prendre des formes diverses et variées.

Ils sèment le malheur et la destruction là où ils passent. Les temples du Nin sont souvent construits de manière à chasser les démons, et de nombreux villages asanais pratiquent des cérémonies annuelles pour les éloigner.

Il est dit que les démons peuvent passer des pactes avec des mortels, et ainsi accroître leurs pouvoirs au détriment de l'âme de ceux-ci. Historiquement, le cas le plus grave a été celui du Roi Céleste, démon invoqué par le mage noir Okoto, l'ayant fait passer pour un dieu vivant et ayant bâti une fausse religion autour de sa personne dans sa tristement célébré Nation éternelle d'Egai.

Malgré le côté très maléfique des démons, leur représentation anthropomorphique est fréquemment utilisée dans les sculptures de l'Empire en tant que figures gardiennes et protectrices.

Advertisement