FANDOM


Siège

La guerre de douze ans, tel est le nom des événements qui ont couvert la courte époque de Shingan, dont la seule ère fut celle du règne de l'Empereur Senjomaru.

Il est à noter que la guerre civile dura officiellement six ans, mais que le déclin d'Asan débuta au moins six ans auparavant.

Situation initiale Modifier

Alors que l'empire connaissait une période de déclin due à l'incapacité du Mikado Namaru à gérer l'empire, le prince Senjomaru accéda au trône en 572 dans des circonstances floues suite au décès de son père. L'empire étant déjà dans un état médiocre, Senjomaru n'arrangea aucunement la chose.

Quelques années suffirent à ruiner totalement l'empire solaire. Senjomaru était un dirigeant particulièrement médiocre, mais beaucoup trop autoritaire et paranoïaque pour laisser des individus plus compétents s'occuper d'Asan pendant son règne.

Tensions frontalières Modifier

Ne s'occupant ni des clans majeurs, ni de son empire, le règne de Senjomaru fit de l'empire d'Asan une nation endettée, l'argent étant dilapidé dans des dépenses excessives.

En l'an 573, de nombreux clans mineurs voire majeurs se déclarèrent mutuellement la guerre, et les campagnes furent ravagées. Une famine ne tarda pas à se déclarer dans tous les territoires impériaux. Le prince Bonzen tenta de rétablir la situation, mais son frère, le Mikado Senjomaru, lui barra la route dans la cour impériale, pensant que Bonzen tentait de comploter.

Le Clan Maeda notamment profita de la confusion générale afin de fortifier sa possession sur la région d'Otakai sous le règne de Seoshi Maeda, le père de Hideyaori Maeda. Ils en profitèrent également pour prendre quelques miles sur les terres impériales tout en s'assurant les bonnes grâces de l'Empereur, renforçant ses doutes sur le prince Bonzen qui gênais l'expansion du Clan Maeda.

Rébellion du clan Kuroyama Modifier

Le seigneur Kira Kuroyama, dirigeant de la région de Notsushi, déclencha alors une rébellion pendant l'hiver de 573 contre la maison impériale elle-même, profitant du chaos pour se libérer de son obligation envers l'empire. Kira et son clan avaient selon les rumeurs de puissants alliés, et ses manœuvres politiques lui permirent rapidement de gagner des alliés. La maison impériale tardant à réagir, les généraux ne pouvant lever les troupes sans le consentement du Mikado, les premières campagnes de lutte contre la rébellion furent un échec violent, et en l'an 574, la moitié d'Asan avait été conquise ou s'était levée contre l'Empire. La situation se stabilisa alors, les deux camps étant à peu près égaux.

Au même moment, le prince Bonzen décida de quitter la capitale, accompagné du jeune Mitsuga Assano, commandant dans l'armée impériale. Ensemble, ils réunirent des troupes et levèrent une armée, recrutant des paysans, ralliant des clans, et cherchant des alliés là où ils le pouvaient.

Invasion ferenienne Modifier

Au début de l'année 575, une grande armée de Ferenia débarqua sur les côtes de Midorikata. L'armée impériale, déjà bien occupée par les Kuroyama et leurs alliés, furent dans l'incapacité de résister à une autre armée. Rapidement, les ennemis des Kuroyama comprirent que le clan avait pactisé avec Ferenia pour négocier la mise en vassalité d'Asan sous la forme d'un royaume insulaire dont Kira Kuroyama serait le dirigeant.

Le prince Bonzen, aidé par Mitsuga Assano, devenu son général, avait été rejoint par les assa'nins, et était parvenu à monter une grande armée dans le sud de l'empire, et à rester relativement discrets. Le prince fit la rencontre d'un homme étrange venu d'au delà des terres du sud, nommé Nassir Ibn Salim, un étranger voyageant dans l'Empire. Devenant conseiller de Bonzen, et ami de Mitsuga, il apporta quelques connaissances de l'étranger, dont des plans de construction de navires de très grande taille. Bonzen sauta sur l'occasion et s'arrangea alors pour créer trois de ces navires.

Vers la fin de l'an 575, trois navires gigantesques attaquèrent les positions fereniennes sur les côtes de Midorikata. Aidé par des pirates kaigôtos engagés comme mercenaires, de nombreux navires de la flotte ferenienne furent détruits.

Ils attaquèrent discrètement les camps ferenis avec diverses armées, utilisant des techniques de guérilla proposées par Nassir. Ravageant les rangs de Ferenia, l'armée du Grand Taureau se vit dans l'obligation de fuir Asan au printemps 576, devant abandonner matériel et esclaves. Les Kuroyama, retenus par l'armée impériale, ne purent pas les défendre.

Par la suite, Bonzen, s'arrangea pour libérer les esclaves des fereniens, et les fit rejoindre son armée. A cette époque, l'esclavage était une chose tolérée à Asan, mais Ferenia en abusait au point d'avoir trente pour cent de son armée composée d'esclaves. Parmi eux, une jeune femme du nom de Min Lai devint proche de Bonzen, il semble qu'elle fut son espionne et son amante.

Au milieu de l'année 576, Bonzen attaqua alors les Kuroyama de front et, aidé par les stratégies militaires de Mitsuga, le fief Kuroyama finit par être encerclé assez rapidement. Très vite, de nombreux abandonnèrent leur soutient aux Kuroyama. Une bataille eut lieu dans le château où Bonzen, escorté par un bataillon d'assa'nins, vainquit en duel Kira Kuroyama. A l'intérieur du château, des horreurs furent découvertes, et il apparu que le clan Kuroyama était un fervent pratiquant de magie noire, et avait dans sa folie tenté d'invoquer un démon pour contrer l'armée de Bonzen. Il en résulta la destruction complète du fief Kuroyama, jugé impie, et l'élimination de ses membres, signant l’extinction de la lignée.

Guerre civile Modifier

Bonzen, fort d'une grande armée, et les Kuroyama vaincus, accusa alors publiquement Senjomaru en 577 d'être responsable de l'état d'Asan, alors en ruines. Avec l'aide des assa'nins, il obtint des preuves du ninshaku que le rituel avait été bâcle, et Senjomaru fut sommé de renoncer au trône.

Refusant cette demande, Senjomaru envoya son armée attaquer Bonzen. Une guerre éclata à nouveau au sein des terres impériales, et l'armée de Bonzen progressa d'ouest en est pour aller jusqu'à la capitale d'Edokai. Aux portes de la cité, fin 577, Bonzen débuta un siège de la capitale. Vers l'Automne 578, Bonzen pénétra dans la capitale, la moitié de l'armée impériale ayant été décimée, l'autre moitié se rendant malgré les ordres de Senjomaru. Ce dernier fut destitué de force, et cela sonna la fin de l'époque Shingen, de la guerre de douze ans, et de l'ère Senjomaru.

Dénouement Modifier

Suite à cela, Bonzen fut désigné héritier impérial par le Ninshaku, et fut intronisé neuvième Mikado d'Asan, Senjomaru n'étant pas considéré comme tel dans les archives. Les clans qui avaient rejoint les Kuroyama furent jugés selon la gravité de leurs actes. Certaines furent pardonnés, d'autres pénalisés, et d'autres encore dissous.

Il en fut de même pour les clans ayant soutenu Senjomaru jusqu'au bout. Le clan Maeda, qui n'était pas intervenu mais qui avait profité du chaos pour prendre des terres qui n'étaient pas à lui, fut publiquement humilié par le Mikado, qui fit payer un tribut d'or et de riz aux Maeda, et leur repris leurs terres, ainsi qu'un parcelle supplémentaire en guise de punition. Il n'hésite pas non-plus à garder Min Lai auprès de lui, sachant l'aversion des Maeda pour les ferenis.

L'Empereur Bonzen fit alors en sorte de réparer en une dizaine d'année l'Empire. Il fit de la capitale impériale une gigantesque cité, et s'assura de la supériorité constante de la maison impériale sur le reste de l'Empire.

Quelques années plus tard, il construisit de nombreux navires-dragons qu'il utilisa pour envoyer son armée vers Oshai. Il marcha sur Tobara , et aida l'empire de Seojin, où se trouvent aujourd'hui les royaumes orientaux, à repousser l'invasion de Ferenia. Durant ces évènements, l'honneur des Maeda fut lavé par le sacrifice de Hideyaori Maeda contre les fereniens.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .